Laboratoire de Physique Théorique

de la Matière Condensée

Séminaires

  • Lundi 11 juillet à 10h45

    Thomas Franosch (Institut für Theoretische Physik, Universität Innsbruck, Austria) Gravitaxis of a single active particle The active Brownian particle (ABP) model has become a paradigm for...

  • Lundi 4 juillet à 10h45

    Kirill Polovnikov (LPTMS (visitor), Skoltech & Laboratoire Poncelet) Constrained fractal polymer chain in curved geometry: how far is KPZ?   Can intrinsic curvature of the space yield a similar...

  • Lundi 27 juin à 10h45

    Alberto Imparato (Aarhus University, Denmark) Critical behaviour of interacting thermodynamic machines It is known that in an equilibrium system approaching a critical point, the response to a change...

  • Mardi 21 juin à 14h00

    Zohar Nussinov (Wahsington University in St Louis, Missouri) Thermalization bounds and a universal collapse of the viscosities of supercooled liquids We will derive bounds on the equilibration...

Le Laboratoire de Physique Théorique de la Matière Condensée (LPTMC) est une Unité Mixte de Recherche de Sorbonne Université et du CNRS (UMR 7600). Fondé en 1970 par Savo Bratos et initialement intitulé "laboratoire de physique théorique des liquides" (LPTL), ses domaines d'activité se sont progressivement étendus aux liquides complexes puis à diverses applications de la physique statistique des systèmes classiques et quantiques. Il a pris son nom actuel en 2004 et est actuellement dirigé par Bertrand Delamotte.

Les activités du LPTMC couvrent des domaines très larges de la physique théorique des basses énergies et s'articulent autour de trois pôles:

  • Physique aux interfaces : de la science des matériaux à la biologie, en passant par la chimie analytique et la géologie, ce pôle vise à établir des liens entre la composition, la structure hétérogène à petite échelle, la dynamique simple ou collective des processus sous-jacents et les propriétés macroscopiques du milieu (roches, mélanges aqueux, ADN, etc.).
  • Systèmes désordonnés et phénomènes hors d'équilibre : phénomènes induits par les fortes fluctuations présentes dans un système à N corps en interaction, que ces fluctuations soient d’origine thermique, quantique, ou bien associées au désordre inhérent à tout système réel (membranes, matière active, verres, etc.).
  • États quantiques de la matière : systèmes quantiques fortement corrélés  (supraconducteurs, gaz d'atomes froids, matériaux topologiques, etc.), étudiés à la fois d'un point de vue conceptuel (état fondamental et excitations de basse énergie, transitions de phase quantiques) et appliqué.

     Physique                                   Systèmes désordonnés                      Etats quantiques
  aux interfaces                     et phénomènes hors d'équilibre               de la matière.

Actualités